ARGENTINE

Retour à la page précédente

 

Que c'est grand l'Argentine : plus de 5 fois la France en superficie pour un peu moins de 40 millions d'habitants: autant dire qu'ils ne sont pas les uns sur les autres en dehors de la capitale.

C'est une destination qui semble attirer de plus en plus d'Européens et parmi eux de Français. Le coût de la vie, suite à la dévaluation de 2002 y est sûrement pour beaucoup. Et puis, il y a tellement de choses à voir, les Argentins sont tellement sympathiques et accueillants, que ça vaut le déplacement.

La capitale, parlons en : Buenos Aires bien sûr, grande, fourmillante, où règne le tango.

La Patagonie : c'est grand, et il faut faire beaucoup de km pour la déguster. Elle sait être monotone quand la route n'en finit pas d'être droite et de traverser la pampa quasi uniforme.

Elle sait être embêtante quand le vent souffle très fort et soulève une poussière incroyable.

Elle sait se faire désirer quand pour aller visiter des sites sublimes, il faut parcourir des km de pistes non goudronnées. Les vibro-massages façon tôle ondulée, Prosper n'aime pas !

Elle sait vous charmer avec son ciel bleu, sa faune marine et terrestre extraordinaire, ses côtes bordées d'une eau bleue avec des tonalités émeraude, où viennent mourir des roches parfois ocres.

Elle sait vous calmer, vous reposer vous rendre humble par son immensité, ses couchers de soleil fabuleux.

Elle est accueillante avec ses gens qui vous saluent très souvent, vous accueillent toujours avec le sourire.

Au passage, il y a Valdés et ses baleines : et ça ça vaut le coup !

Et au bout du bout, il y a .... la terre de feu, la Fin du monde comme ils disent ici, et le mythe Ushuaia (Mister Hulot doit y être pour beaucoup en France). Nous y sommes venus, nous avons vu, nous avons apprécié.

Et encore, il y a les glaciers de El Calafate, les montagnes superbes de la région d'Esquel, de Bariloche, de Villa la Angostura, de Mendoza (avec ses vins réputés), ces coins quasi anonymes pour nous autres Européens, tous plus beaux les uns que les autres.

On a adoré le NOA (Nord Ouest Argentin). Au-delà des Misiones et de Salta, très agréables, ce sont des paysages à couper le souffle que nous avons découverts sur la route 52 vers le Chili.

Au total un merveilleux pays pour grand nombre d'aspects.

A déguster et re-déguster sans modération.

Vous pouvez voir les points de passages dans ce pays en allant à :

Les feuilles de route

et toujours le récit détaillé en allant à :

Récit détaillé

  

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Nos pérégrinations

L'arrivée en Amérique du Sud, en Argentine, à Buenos Aires.

Un petit moment d'émotion sur le bateau.

Pour la mise en bouche.

Dès les premiers jours Curt, un Argentin adorable, nous a initié à la quantité (un "bife" qui se respecte fait entre 700 et 800 grammes) et à la qualité (hummmmm !) de la viande Argentine. Un vrai délice.

La faune sous toutes ses formes.

Les animaux nous procurent beaucoup de bonheur lorsque nous les rencontrons sur notre route. 

Ici, juste la photo de notre petit préféré. Nous vous avons préparé un album spécial animaux. Cliquez sur l'appareil qui est plus bas sur cette page.

Des coins de rêve pour les étapes en sauvage au bord de l'eau.

Et ici, en plus, nous sommes sur les terres d'un célèbre chanteur Français qui aime bien la Patagonie .......

 

 

 

 

 

 

 

La mer apporte aussi sa contribution à la nourriture de ces contrées.

Petits ou gros, les bateaux sont assez nombreux dans les ports.

 

 

Des couchers de soleil peu ordinaires.

Qui n'ont même pas à nous annoncer, par leur couleur rose, le vent , car du vent nous en avons eu presque tout le temps avant d'arriver à Ushuaia !

 

Ushuaia, le parc de la Terre de Feu, le bout du monde !!.

Beaucoup de voyageurs viennent ici pour rencontrer le "mythe" du bout du monde.

Et en plus c'est sympa et souvent joli à visiter. Par contre quel temps de cochon, alors qu'il n'y a que des moutons dans cette partie de l'Argentine. Euh !, non : nous avons vu aussi des castors à l'ouvrage !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Dans le parc de la Terre de Feu, le bout du monde, et un bivouac sympa au bord d'un rio !!.

Malgré la pluie .....

 

Ushuaia le 24 décembre 2004

Un réveillon de Noël en bonne compagnie "internationale" : que des grands voyageurs qui se retrouvent là, c'est une "tradition". Certains sont "sur la route" depuis 10 ans, d'autres font leur tour à vélo, ...... tous sont des passionnés !

El Calafate et ses glaciers. Ici le Perito Moreno

Beau temps, et un bivouac de rêve en face du glacier. Voyez la vue que nous avions depuis l'intérieur de Prosper !

 

 

 

 

 

 

 

Esquel

 

 

Un emplacement typique dans un camping : la table, les bancs et le "fogone" (barbecue) pour les parillas.

 

 

 

Une vue depuis la "simili mini station" de ski d'Esquel, La Hoya. Après la Patagonie, nous avons apprécié ces paysages de montagne, les sapins, ... la fraîcheur et l'absence de vent.

 

Bariloche

Vue panoramique du "front du lac" Nahuel Huapi. C'est vers ici que sévissent les bandes de voleurs : 9 camping-cars d'étrangers ont été dévalisés ces dernières semaines.

Nous avons été pariculièrement vigilants !

 

Llao Llao (prés de Bariloche)

Vue panoramique du bout du lac Nahuel Huapi. Sous la tourmente des nuages menaçants.

 

 

 

Mendoza

 

Au retour d'une visite de bodega (les vins sont excellents dans cette région), dégustation avec nos amis de voyage Christine, Jürgen, Klaas et Willi : y'a d'la joie !

Buenos Aires

 

Dans le quartier de Caminito, les maisons "coloriées" et décorées

 

 

 

 

Buenos Aires

 

La capitale de l'Argentine ... et du tango : on le danse partout, dans les rues, dans les cafés, ... des moments de bonheur !

 

Iguaçu.

Les fabuleuses chutes, vues ici depuis le côté Argentin

Plus de photos sur ce pays en cliquant sur cet appareil =====>
... et un spécial photos des animaux que nous avons vus en cliquant sur celui là =====>

Quelques données pratiques

Date de notre passage

16/11/2004 au 10/06/2005 en 5 fois

Nombre total de Km parcourus dans ce pays

environ 10 800 Km, dont environ 750 km de piste

Quelques prix

Le change : entre 3,60 et 4 Pesos pour 1 .

Gas oil : entre 1,29 et 1,54 pesos le litre soit environ 0,36 .

Assurance à prendre en arrivant valable pour l'Argentine et ses pays strictement limitrophes uniquement (754 Pesos au total soit 100 pour Prosper + 100 pour le Scooter, pour 6 mois en RC seulement) : Assurance San Cristobal, 952 avenue Cordoba à Buenos Aires.

Conseillé : adhésion à l'ACA (Automobil Club Argentin) = 109 pesos pour 3 mois si pas adhérent en France). Avec cette adhésion, remise de 5% sur les carburants dans les stations ACA, réduction dans pas mal de campings, assistance partout, ....

Camping : la nuit entre gratuit et 20 Pesos soit environ 5, 3 , mais assez souvent autour de 2 , électricité comprise !

Repas normal dans un restaurant populaire (ici normal = avec 500 grammes de viande au moins !) au restaurant : environ 6 pour 2. Les "Tenedor libre" équivalents des "All you can eat" Américains ou encore du "Buffet à volonté" de chez nous, sont particulièrement intéressants. Et la grillade y est aussi à volonté, le tout pour 12 à 15 pesos soit moins de 4 par personne.

Un poulet grillé au supermarché : 4

Internet : de 1 à 6 pesos l'heure soit 0,26 à 1,5 l'heure.

Ferry de Punta Delgada à Bahia Azul : 10.800 $ chiliens soit environ 15 (Prosper et 2 personnes)

Ferry de Porvenir à Punta Arenas : 53.400 $ chiliens soit environ 74 (Prosper et 2 personnes)

Quelques routes payantes, de l'ordre de 0,5 à 1 Euro pour 100 km

Nombre de nuits en camping

53 nuits.

Les campings sont nombreux et peu chers, voire gratuits. Leur niveau d'équipement est variable. Il n'y a jamais d'équipements spéciaux pour camping-car (vidanges, ....).

Éléments divers

La conduite est ici plutôt plus facile que dans certains pays déjà traversés en Europe !

Notre record de route en absolue ligne droite : plus de 150 km !

Bien sûr, il y a beaucoup de pistes dès que l'on veut aller dans des sites en dehors des grands axes routiers : prévoir tournevis pour resserrer les charnières, ....... Prosper n'aime pas trop la tôle ondulée. Nous non plus. Et ne parlons pas de la poussière qui rentre partout partout, car en plus en Patagonie il y a beaucoup de vent.

Nous avons pu trouver des hotspots WIFI gratuits à Buenos Aires seulement. Par contre énormément de Cyber Cafés et autres points Internet. Certains acceptent que l'on viennent avec son PC pour le connecter au réseau (utile pour mettre à jour le site, "downloader" ses mails sur le PC, mettre à jour ses logiciels, ...)

Le GSM ne fonctionne pas toujours, même avec un tri-bande. Il y a des zones où vraisemblablement une quatrième bande/norme est utilisée. SFR semble mieux marcher que les autres, mais attention à la facture !! (on parle en connaisseurs).

La norme télé ici est le NTSC.

Le GPL se trouve dans les centres de rechargement de bouteilles. Mais il faut un raccord spécial, et l'opération de rechargement de bouteilles comme celles de Prosper est un peu laborieuse.

ET ATTENTION : NE PAS CONFONDRE le GPL AVEC le GNC (Gaz Naturel Compressé) qe l'on trouve partout et qui peut vous faire exploser toute votre installation ... et vous avec !!!

Le prix du timbre pour envoyer une carte postale en France = 4 pesos (le prix d'une nuit au camping pour une personne !)

Il faut souvent tenir son réservoir de gas-oil le plus plein possible (et même avoir 1 jerrican de réserve), car parfois les distances entre 2 stations sont très importantes.

Ici comme pour tous les pays d'Amérique du Sud il est utile d'avoir sa provision de kits de réparation de pare-brises, car les impacts sont fréquents !

Il y a des contrôles "Zoo-phytosanitaires" aux changements de chaque Province : pas de légumes, de viande, de fruits dans les véhicules, sinon : confisqués !! (à vous de trouver des "planquettes").

L'anglais est assez peu pratiqué : à vos livres d'Espagnol !

On mange bien et beaucoup ...... surtout de la viande (boeuf, agneau et mouton dans le sud, ...) sous forme de parrilla (la grillade des gauchos). Mais il n'y a pas que cela : on trouve des pâtes, des pizzas, des empanadas (délicieuses !), des salades, des crustacés et coquillages, et bien d'autres choses. Le tout arrosé de vin de très bonne qualité à condition de sortir des "vins de table".

Le Dulce de Leche (confiture de lait) est délicieux et peu cher. On en connaît qui en ont consommé pas mal (suivez mon regard !)

Il n'y a que très peu d'églises dans le Sud et un peu plus dans le Nord. Mais rien à voir avec la multitude que nous avons vue dans certains pays déjà visités.

Il vaut mieux, au Chili comme ici, avoir une "monture" Mercedes ou Toyota, car ces modèles sont très connus. Plus que les FIAT Ducato .... Mais nous avons eu la chance de trouver un garage et des gens supers à Buenos Aires (FIAT Directorio).

Au plan de la sécurité, RAS pour nous, mais les Argentins eux-mêmes nous ont souvent donné le conseil de faire très attention dans les grandes villes (Mendoza, Buenos Aires, ...), après la tombée de la nuit et surtout dans certains quartiers.

 

Retour à la page précédente

Accueil | Qui sommes nous ? | Notre projet | Notre équipement | Les préparatifs | Carnet de route | Le Grenier aux Infos | Nous contacter

Copyright © André CHAZEL 2004-2009
Cliquez ici pour nous envoyer un E-mail